Allegro cantabile

Accueil > Allegro cantabile
 
photographies vidéo revue de presse fiche technique

avec
Francesco Micca
Lodovico Bordignon
Lucia Giordano
Marco Andorno
Paola Bordignon
Sebastiano Amadio

mise en scène
Aldo Pasquero
Giuseppe Morrone

direction musicale
Antonella Talamonti

Fiche .pdf du spectacle

 

Vidéo de Diego Diaz, durée 2' 49''


Bonsoir. Ce soir nous chantons seulement.
Ainsi commence Allegro cantabile avec un message confié à la projection de paroles écrites. Depuis longtemps nous “jouons” et expérimentons avec la voix, le chant et les répertoires de l'Italie et du monde. La recherche sur l'acteur musical est le coeur de notre voyage artistique de ces 10 dernières années.

Pendant le spectacle les messages écrits, comme des missives silencieuses, et les voix chantées “parlent” au public et l'accompagnent dans un itinéraire ironique
à travers le son, le rythme, le timbre.
Six voix sur scène deviennent guides de cette traversée, six acteurs-musiciens qui ne chantent pas seulement, mais ils deviennent interprètes d'un répertoire transversal, où il y a la place pour des ballades, des chants de travail, des sérénades. On part de la tradition de la musique populaire italienne, avec des chants qui viennent de Piemonte, Veneto, Lazio, Campania, Abruzzo, pour aller ailleur.
Les plans visuel et auditif se mélangent dans un jeu dont les spectateurs deviennent complices petit à petit. C'est ainsi qu'il est possible de “voir” la polyphonie et d'“écouter” le mouvement. Une écoute qui se développe et qui devient active; le public se découvre musicien à l'intérieur d'un orchestre, un son nécessaire parmi les sons et lui-même créateur de musique. Une musique capable de véhiculer des émotions, qui raconte des histoires cachées entre les notes, qui évoque des univers sonores, qui guide une expérience sans pontifier. Jusqu'à devenir un chant vraiment collectif, un orchestre unique à la fin, avec joie et légèreté.
Et si les applaudissements arrivent, et bien, cela aussi est un événement sonore. Cela aussi c'est de la musique.

La recherche dramaturgique qui soutient le spectacle est orientée vers l'articulation sur scène des différentes formes de phoné (visant la triple acception grecque-antique de son, mot, voix) que les six “acteurs musicaux” vont proposer au public. L'intrigue du spectacle prévoit un parcours dramaturgiquement finalisé à accompagner l'expérience perceptrice du spectateur du simple au complexe (du silence au bruit et après au son, pour avancer de la monodie jusqu'à la polyphonie). Le spectacle est un itinéraire dans une dramaturgie phonétique, mais il est aussi un jeu ironique avec les différentes formes avec lesquelles la phoné théâtrale s'incarne en scène: le son autoproduit, le mot chanté, le mot écrit et projeté, le mot parlé, le mot en langue et en dialecte, la voix sans mot, le silence.

“C'est un spectacle nouveau, original, ironique avec une science de la voix qui n'est jamais exhibée” (Luciano Nattino)

" Un spectacle surprenant, joué avec une extrême maîtrise et légèreté, sans aucune
ostentation et avec une originalité qui amuse et émerveille sans arrêt." (Nicoletta Cavanna)

Società cooperativa Faber Teater
località Baraggino, Campus delle Associazioni, casetta 7, Chivasso (To), Italia
www.faberteater.com - mail: info@faberteater.com